Le Meilleur Pâtissier : Mon casting 1er épisode

Bonjour à tous,

Me voilà dans cette folle aventure du Meilleur Pâtissier!

Comme l’émission va bientôt débuter, je vous propose de vous expliquer mon parcours dès le début.

Il ne faut pas croire que l’on arrive là par hasard, il y a des mois d’attentes, des castings, des interviews,…bref je vous explique tout.

 

Comment tout a commencé?

En septembre 2015, le casting de l’émission est en route.  J’en parle à mon mari mais sur le coup, je ne suis clairement pas motivée. J’avais déjà essayé l’année d’avant, je n’avais eu aucune réponse.

Les semaines passent, mon mari insiste pour que je le fasse. Je décide donc un soir de déposer ma candidature par mail avec quelques photos de mes réalisations, une petite lettre accrocheuse et voilà,  je boucle l’affaire en deux minutes et demie. Sur le coup, je n’ai aucun espoir d’être rappelée.

Fin du mois de novembre, je reçois un appel de la France, je décroche et j’entends “Bonjour, je suis la responsable du casting du Meilleur Pâtissier!” Oh mon dieu! L’adrénaline monte, je suis émue, je n’en reviens pas. Elle me demande de me présenter et me pose  plusieurs questions.

On papote pendant une bonne demi heure, elle me met à l’aise et j’ai vraiment l’impression de parler à une copine.

A la fin de l’entretien téléphonique, elle me dit : C’est Ok Mélanie, on voudrait que tu viennes à Paris au mois de janvier avec deux gâteaux. Un gâteau technique et une création artistique”.

Je raccroche et là, je saute au plafond, je suis heureuse. J’appelle directement mon mari pour lui annoncer la bonne nouvelle.

Il me faut plusieurs heures pour m’en remettre, je reste avec un sourire bête pendant toute la soirée .

Quelques jours plus tard, je reçois un mail avec les explications de ce que la production attend pour ce casting ainsi que la date.

Je réfléchis pendant plusieurs semaines à ce que j’allais leur proposer. Il faut des gâteaux qui claquent mais qui tiennent aussi pendant le transport, 3h quand même pour Namur-Paris!

Je décide donc de réaliser un macaron gâteau façon Ispahan pour la technique et une gravity cake avec une symbolique pour le créatif.

La veille du casting, je suis nerveuse, le gravity cake me donne pas mal de fil à retordre mais je suis globalement satisfaite de mes gâteaux. Vers minuit, tout est terminé et emballé, prêt pour le grand jour.

La nuit va être courte mais ce n’est pas grave, je suis surexcitée.

Le suite du casting sera pour demain 😉

Bisous à tous

 

print
2 octobre 2016
9 octobre 2016

RELATED POSTS